logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/10/2007

LA 125 CULBUTEE

 

Imaginez en 1960,la cour de l’habitation de mes parents,

à droite la murette du jardin et devant cette murette un petit chemin à gauche qui arrive à la route départementale .

medium_OGIVE_046.jpg

 

 

Imaginez Heraime en culottes courtes .

medium_culotte_courtes.jpg

 

Imaginez maintenant en plein milieu de cette cour la moto de mon père,une 125 culbutée posée sur sa béquille .

medium_125_culbutée.jpg

 

Imaginez une dernière fois son frère de 2 ans son aîné préparant Heraime pour une nouvelle bêtise.

 

VOILA , LE DECOR EST PLANTE.

 

La moto,,une 125 ,je vous l’ai déjà dit ,elle, sera culbutée.

 

Marco,disais-je donc avait trouvé rien de mieux en l’absence de nos parents partis en promenade ce jour là que de dire à heraime de monter sur cette moto qu’il avait si bien posée sur sa béquille .

 

Et Heraime qui ne ratait pas une occasion de faire de nouveaux exploits était partant bien entendu .

 

Bien assis sur le tansad,attendant les ordres de Marco,le petit René qui savait quand même faire du vélo à onze ans pensait bien qu’il n’y avait la, rien de bien compliqué .

 

C’est quoi une moto ? rien de plus qu’un gros vélo .

 

Marco disait : je vais passer une vitesse ,tu fermes les 2 poignées,celle de gauche c’est pour freiner,celle de droite quand tu lâcheras fera avancer la moto,tu tourneras la poignée comme ça et elle accélérera .

Tu n’auras qu’a tourner au bout de la cour à gauche pour monter à la route .

 

Heraime qui n’était pas plus intelligent à l’époque que maintenant ne s’était pas posé la question fondamentale :Oui,mais une fois à la route !!!!Que va t’il se passer !

 

SI CE N’EST PAS UNE TENTATIVE DE MEURTRE AVEC PREMEDITATION,AVOUEZ QUE CA Y RESSEMBLE.

 

Mais bon,comme j’étais plus ou moins d’accord ,c’était donc de mon plein gré,à mon insu.

 

 Marco passa la vitesse,poussa la moto hors de sa béquille,heraime lâcha les deux poignées et accéléra.

Que croyez vous qu’il se passa ?

Heraime franchi en quelques secondes les 10 mètres qui le séparait de la murette et oublia de tourner à gauche .

Le big-bang était né à Chatelneuf .

 

La moto venait de culbuter la murette du jardin et le petit René venait de réussir son second saut périlleux .

Vous noterez toutefois que c’était sous l’impulsion de mon aîné,les deux fois .

Rappelez vous,la dernière fois c’était avec ce brave Médor.

 

Comme d’habitude mon ange gardien veillait .

Qu’on ne touche pas à un seul des cheveux de mon protégé disait-il tout haut dans le ciel

 

Bon la aussi, avouez qu’a la longue,les frangins,ces garnements ont fait le nécessaire de ce côté en coupant la dernière mèche de mon scalp .

Ah,il s’en passait de drôles dans ces coins du Forez à l’époque.

 

Le lendemain,quand père partit au boulot,il vit bien que la fourche de la moto n’était pas dans l’alignement de la route,surtout dans les virages .

 

Le soir quand il rentra ,son regard noir nous en dit long sur ce qu’il pensait de ses chenapans de fils .Nos yeux baissés sur notre assiette de soupe confirmaient ses pensées .

Mais ce fut tout,pas un geste,pas un mot de trop .

Tout rentrait dans l’ordre .Sauf Heraime qui n’avait pas du tout envie de devenir curé.

PS ( vous avez été si gentils hier que je vous devais bien cette note )

 

Commentaires

Je lis votre blog avec plaisir. Vous possédez un réel talent de conteur. Ne seriez-vous pas un écrivain qui va blogant incognito ?

Écrit par : Wolfy | 20/10/2007

vous auriez pu vous tuer à demi contre le mur !! votre ange gardien me fait penser à celui de mes enfants = un sacré travailleur jamais un moment de répit ! merci pour le récit amicalement astrée -

Écrit par : ngeorges2 | 20/10/2007

Super "les aventures d'Héraime".A la campagne on faisait quand même beaucoup de bêtises car nous n'étions pas surveillés.Nous étions en stabulation libre.
Quand je garde mes petits enfants, je les surveille autant qu'à l'école et je pense à notre vie d'autrefois ...
Enfin tu n'es pas devenu curé.Quelle chance pour nous car on ne pourrait lire que LE JOURNAL D'UN CURE DU FOREZ et non les intéressantes et amusantes chroniques foréziennes.
Bises gelées d'Auvergne

Écrit par : Allier-née | 20/10/2007

et pourtant notre autre fréro on lui donnerait le bon dieu sans confession, il a l'air tellement gentil comme ça, mais toujours prêt à t'envoyer sur les roses, moi c'était doudou qui me faisait faire des conneries ! demain tous à la pêche

Écrit par : nanou | 20/10/2007

oh ! là là, dès que les Parents s'absentent, les gones ont des idées dans la tête ! l'histoire de la moto est audacieuse, quel souci pour les Parents ! il y avait un Bon Dieu ce jour là !
bonne soirée, amicalement.Renée

Écrit par : Renée | 20/10/2007

Heraime, je pense que tu pourrais raconter tes aventures rocambolesques en bandes dessinées, çà serait génial !!
Déjà racontées à ta façon elles me font tordre de rire, alors en caricatures , je m'imagine ...
bises et amuse nous encore et encore !!

Écrit par : michka | 21/10/2007

j'avais oublié la fête aux René (s)...j'ai réparé hier
Amitiés

Écrit par : henri | 21/10/2007

Pour NANOU
Pauvre Nanou, comme tu as du souffrir....ou plutôt apprendre à faire beaucoup de conneries si ton frérot René avait autant d'idées sous le béret qu'il en a sous la casquette maintenant.....Au fait les enfants foréziens ne portaient peut-être pas de béret dans les fifties.Amitiés

Écrit par : Allier-née | 21/10/2007

ho ! la Héraime, qu'est-ce que tu vivais dangereusement à l'époque !!

bises de ta copine

Écrit par : roro | 21/10/2007

bravo pour votre site , très bon esprit
je vous signal à mon tour le site patois occitan en forez, actuellement la base ext l'auvergnat, mais petit à pztit les termes fourinas sont ajoutés, le burt faire connaitre la culture de la région sans trop se prendre au sérieux
bonne soirée

Écrit par : piare | 21/10/2007

curé ???? mais c'éait pas possible vous aviez le diable au corps les deux frangins. Les anges gardien on dû en perdre plus d'une fois leurs auréoles à vous courir après.... sacrés chenapans.
Bisous quand même
ANNIE

Écrit par : Maminie | 22/10/2007

merci pour la formation des anges gardiens moi je suis passé après toi et il avait du boulot avec moi aussi
salutation
Claude

Écrit par : nunus63 | 22/10/2007

et voilà comment il s'en fallut d'un cheveu que je perde mon jumeau avant même de l'avoir connu. C'eût été la pire des destinées, et pour lui, et pour moi.
J'ai ouï dire que depuis , le mur avait un trou en forme de petit crâne d'oeuf, on se demande d'ailleurs encore de quoi il s'agit, d'autant plus , que ,parfois, la nuit venue, un froufrou d'ailes acompagne le dépôt d'un baiser sur le dit mur.
Héraime, à chacun ses histoires, mais la tienne aurait pu mal finir.La mienne, écrite dimanche soir, (donc inconnue de toi ) se finit bien aussi, mais ce n'est pas de moi qu'il s'agit .
Je t'embrasse
Françoise

Écrit par : framboisine | 23/10/2007

alors toujours près à faire des bêtises .. tu n'en ratais pas une . J'espère que tu as des enfants un peu plus calmes que toi ..
tu as eu la tête dure ...

bisous de Franche Comté

Écrit par : ninette | 23/10/2007

Sympa la "pétoire", on dirait celle de Sem(aphore) dans la B.D. Cubitus !!!
Chap'

Écrit par : Gérard | 24/10/2007

Je risssssssssssssssss! figure-toi que j'ai conduit cet engin pour me rendre au travail de GAGNY au RAINCY.. Je me croyais sur un engin puissant et ça pétaradait... bises de miche
Je dois bien avoir une photo (sans moi dessus)

Écrit par : miche | 25/10/2007

C'était sûrement mieux que la guerre des boutons...
J'imagine la scène.. les pauvres parents ..que de soucis.

Bises

Écrit par : Marie | 25/10/2007

ca cetait le bon temps essaie de faire la meme aujourdhuis c'est pas dit que ca se passe de memeou allors ta toujours ton ange sur l'epaule (gauche) cote coeur biensur. chiao a ++

Écrit par : j-yves | 29/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique