logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/10/2007

REPAS DE FAMILLE

ET VOICI CE QUE TOUS LES GOURMANDS ATTENDAIENT.

SPECIALEMENT POUR JEAN CLAUDE alias JEREMIE MENERLACHE......NT.

medium_jmrobert_repas_famille2007_064.jpg

 

AU MILIEU

medium_jmrobert_repas_famille2007_037.jpg

COMME VOUS POUVEZ LE VOIR: pour moi qui suis pêcheur l'appât est là.

un bout de fromage au choix et le dessert.

medium_jmrobert_repas_famille2007_062.jpg
et il y avait le choix
medium_jmrobert_repas_famille2007_056.jpg
a bientot pour un dernier tour gastronomique.
Je connais déja la reflexion de Jérémie : et quel vin tu as mis avec tout ça ??Et bien je ne te le dirais pas?juste pour pas te faire du mal,je pense à ton cholestérol,mon ami.

07:30 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (15)

29/10/2007

AH !!! CETTE NANOU!

C'était le repas de famille habituel.Nous étions un peu plus d'une soixantaine de convives;c'est que 

 la famille de Heraime est grande.

Bernadette avait décidé de me faire ma fête devant tout le monde,Une sainte femme,je vous assure

regardez moi ce cadeau,Heraime se faisait tout petit.Mais bon,il était démasqué une fois de plus.

AH, CETTE NANOU !!!

POEME

POUR UN RAMASSE- SŒUR DE CHAMPIGNONS

 

IL ETAIT UNE FOIS……..

DANS LES BOIS

DANS UNE CONTREE JOLIE

DU NOM DE HERAIMIE

POUSSAIENT DES CHAMPIGNONS

PAR MILLIERS ET PAR MILLIONS.

 

TOUJOURS AFFAME

PAR L’ODEUR ALLECHEE

SURVINT NOTRE PETIT NENE

TOUT PRESSE ET TOUT BOTTE

AVEC SON JOLI PANIER EN OSIER

 

EN CE JOUR DE RTT

DEJA TOUT EXITE

IL DECIDA DE TOUT RAMASSER

LE LONG DES BEAUX SENTIERS

 

N’ECOUTANT QUE SON COURAGE

IL ENJAMBAIT TOUT SUR SON PASSAGE

SANS SE RENDRE COMPTE DE L’ORAGE

 

LA PLUIE ET LE BROUILLARD

EURENT RAISON DE NOTRE GAILLARD

IL ERRAIT AU HASARD

QUEQUE PART,QUELQUE PART

 

OU SUIS-JE ?

OU VAIS-JE ?

OU COURS-JE ?

ET DANS QUEL ETAT J’ERRE !

 

QUELLES SONT CES MAISONS

QUE JE VOIS A L’HORIZON

MON DIEU , MON DIEU

POURQUOI AS TU ABANDONNE

TON PETIT NENE

TOUT DESESPERE ET TOUT MOUILLE

 

DERRIERE SA FENETRE

COMME DAB ,TOUJOURS PRETE

PETITE SŒUR ATTENDAIT CET ETRE

LA BIERE ETAIT PRETE

LE CAFE FUMAIT

ET L’ORAGE GRONDAIT

 

NOTRE DAME DE L’HERMITAGE

REDONNEZ MOI DU COURAGE

QUE JE RETROUVE MON CHEMIN

COMME TOUS LES PELERINS !!!

ET SOUDAIN DANS LE LOINTAIN

IL VIT VENIR SON ANGE GARDIEN

 

UN RETRAITE PASSAIT PAR LA

VENANT DE  SAINT JUST EN BAS

SON HISTOIRE IL LUI EXPLIQUA

TOUT HEUREUX IL LE RAMENA

DES CHAMPIGNONS IL EMPORTA

DANS SON  SEAU BIEN A RAS

 

VITE,IL FALLAIT FAIRE FICELLE

FINIES,LES CHANTERELLES

ET LES PIEDS DANS LES AIRELLES

 

ET AINSI  NANOU VIT PASSER

 UN VVTT-OBJET IDENTIFIE

UNE VOITURE VERTE TOUT TERRAIN

FILANT A VIVE ALLURE DU COTE DE CHALAIN

DEJA DEUX FOIS QU’IL SE PERD A MORIERE

ET CE N’EST SUREMENT PAS LA DERNIERE

 

Dire qu’elle a pris tout ce temps pour me faire ce cadeau

Un poème rien que pour moi,faut y qu’elle l’aime son Néné !!

 

17:25 Publié dans FAMILLE | Lien permanent | Commentaires (17)

25/10/2007

le chat de masseur

24/10/2007

Laisse beton-2

LAISSE BETON-2

La dalle était coulée et comme elle était bien sèche, nous pouvions dorénavant commencer à bâtir les murs extérieurs

Un camion venait de nous livrer cinq palettes de mœllons de 20x20x50 et les avait déposées sur la dalle.Jean et moi même, avec la brouette, répartirions ceux-ci sur le pourtour .medium_moellons_sur_la_dalle.jpg

.

Un autre camion venait de nous livrer 100  sacs de ciment de 50kg.Valery grimpait dans le camion pour nous approcher les sacs en vrac.Jean et heraime à tour de rôle déchargeraient ces sacs à une dizaine de pas plus loin, au sec.

On reprenait la bétonnière de 350 l et on faisait le mortier avec Jean.

 

Valery et Marius monteraient les arêtes extérieures des angles de la villa, le tour des fenêtres et des portes .De chaque arête, on tendait un cordeau calé avec deux allumettes pour laisser le jeu nécessaire à la pose des mœllons entre chaque arête.

medium_montage_des_murs.jpg

Heraime roulerait la brouette pleine de mortier et remplirait les caisses à gâcher.

De plus il ferait les joints entre les mœllons avec l’aide de sa truelle et de sa taloche (rigole pas Crabillou ,sinon je t’en tourne une ) pardon,j’ai pas fait exprès,d’autant plus qu’étant mon néné je lui doit le respect que j’ai tendance à oublier,à mon grand regret, parfois.

Arrêtons les digressions.

Sur certaines villas, il nous arrivais de monter les murs extérieurs en pierre, et Valery , le frangin me disait : pour gagner notre journée, à quatre, il faut monter un mur de 13 mètres de long par un mètre de hauteur,l’épaisseur du mur approchait 50 cm.

medium_moellons.jpg

Il est bien évident que plus le mur montait et moins on faisait de mètres carrés, car il fallait soulever des pierres de 30 à 50 kg et on perdait du temps.

 

En trois jours nous en étions au linteau des fenêtres.Il nous fallait coffrer le chaînage exterieur.Le coffrage,heraime aimait bien cela et il nous occupait une journée .On entendait le pan..pan..pan régulier du marteau sur les pointes de 70.

On le remplissait d’un grillage préfabriqué de 15x15.

Il nous faudrait une journée de plus pour le remplir de béton dosé à 350 kg/m3.

On passerait sur un autre chantier pendant trois ou quatre jours pour laisser sécher tout cela.

J’avais l’impression en terminant la phrase précédente de finir un gâteau.

Ou une peinture en cours de réalisation.

Comme quoi, monter une villa c’est travailler comme une cuisinière quand elle nous fait de bons petits plats.

Il y avait toujours de la bonne humeur sur notre chantier ou il n’était pas rare d’entendre heraime chanter (faux ,cela va sans dire, ) Marinella ,Oh corse ,île d’amour,ou Venise la belle .

J’avoue, j’ai oublié quelques paroles depuis le temps et la voix s’est cassée.

Les vacances d’heraime filaient comme un long fleuve tranquille.

Le soir la fatigue le faisait plonger dans les bras de Morphée à la vitesse grand V.

Seulement voilà, il y a un hic,heraime n’a jamais eu le plaisir de connaître le beau Morphée.

medium_morphée.jpg

Heraime faisait travailler son cerveau 10 mois de l’année à l’école et ses muscles 2 autres mois d’été. La tête et les jambes vous avez dit !!

 Vous avez tout faux,heraime n’a pas de tête ,une vraie passoire,mais les jambes touchent par terre heureusement car il a un ascendant en taureau.

Heraime allait passer 3 étés (1966 ,1967,1968 )sur les chantiers avec son frère et apprendrait les rudiments du métier de maçon ,ainsi quand l’heure serait venue,il pourrait monter sa propre maison.C’est ce qu’il fera en 1977,une dizaine d’années plus tard ,aidé de ses frangins.

Bon, je suis fatigué, j’ai plus l’âge, je vais me coucher en pensant à Morphée.

 

Mes rhumatismes se réveillent, les raideurs ont tendance à se  déplacer.

 Faudrait peut être reprendre ma bonne tisane d’ortie que j’ai quelque peu oubliée ces derniers temps.

A+

20/10/2007

LA 125 CULBUTEE

 

Imaginez en 1960,la cour de l’habitation de mes parents,

à droite la murette du jardin et devant cette murette un petit chemin à gauche qui arrive à la route départementale .

medium_OGIVE_046.jpg

 

 

Imaginez Heraime en culottes courtes .

medium_culotte_courtes.jpg

 

Imaginez maintenant en plein milieu de cette cour la moto de mon père,une 125 culbutée posée sur sa béquille .

medium_125_culbutée.jpg

 

Imaginez une dernière fois son frère de 2 ans son aîné préparant Heraime pour une nouvelle bêtise.

 

VOILA , LE DECOR EST PLANTE.

 

La moto,,une 125 ,je vous l’ai déjà dit ,elle, sera culbutée.

 

Marco,disais-je donc avait trouvé rien de mieux en l’absence de nos parents partis en promenade ce jour là que de dire à heraime de monter sur cette moto qu’il avait si bien posée sur sa béquille .

 

Et Heraime qui ne ratait pas une occasion de faire de nouveaux exploits était partant bien entendu .

 

Bien assis sur le tansad,attendant les ordres de Marco,le petit René qui savait quand même faire du vélo à onze ans pensait bien qu’il n’y avait la, rien de bien compliqué .

 

C’est quoi une moto ? rien de plus qu’un gros vélo .

 

Marco disait : je vais passer une vitesse ,tu fermes les 2 poignées,celle de gauche c’est pour freiner,celle de droite quand tu lâcheras fera avancer la moto,tu tourneras la poignée comme ça et elle accélérera .

Tu n’auras qu’a tourner au bout de la cour à gauche pour monter à la route .

 

Heraime qui n’était pas plus intelligent à l’époque que maintenant ne s’était pas posé la question fondamentale :Oui,mais une fois à la route !!!!Que va t’il se passer !

 

SI CE N’EST PAS UNE TENTATIVE DE MEURTRE AVEC PREMEDITATION,AVOUEZ QUE CA Y RESSEMBLE.

 

Mais bon,comme j’étais plus ou moins d’accord ,c’était donc de mon plein gré,à mon insu.

 

 Marco passa la vitesse,poussa la moto hors de sa béquille,heraime lâcha les deux poignées et accéléra.

Que croyez vous qu’il se passa ?

Heraime franchi en quelques secondes les 10 mètres qui le séparait de la murette et oublia de tourner à gauche .

Le big-bang était né à Chatelneuf .

 

La moto venait de culbuter la murette du jardin et le petit René venait de réussir son second saut périlleux .

Vous noterez toutefois que c’était sous l’impulsion de mon aîné,les deux fois .

Rappelez vous,la dernière fois c’était avec ce brave Médor.

 

Comme d’habitude mon ange gardien veillait .

Qu’on ne touche pas à un seul des cheveux de mon protégé disait-il tout haut dans le ciel

 

Bon la aussi, avouez qu’a la longue,les frangins,ces garnements ont fait le nécessaire de ce côté en coupant la dernière mèche de mon scalp .

Ah,il s’en passait de drôles dans ces coins du Forez à l’époque.

 

Le lendemain,quand père partit au boulot,il vit bien que la fourche de la moto n’était pas dans l’alignement de la route,surtout dans les virages .

 

Le soir quand il rentra ,son regard noir nous en dit long sur ce qu’il pensait de ses chenapans de fils .Nos yeux baissés sur notre assiette de soupe confirmaient ses pensées .

Mais ce fut tout,pas un geste,pas un mot de trop .

Tout rentrait dans l’ordre .Sauf Heraime qui n’avait pas du tout envie de devenir curé.

PS ( vous avez été si gentils hier que je vous devais bien cette note )

 

18/10/2007

BON ANNIVERSAIRE MARICLO

C'EST LA DEUXIEME FOIS QUE JE REFAIS LA NOTE.Elle a disparu avant quelje la termine.C'est Orange qui m'embète moi aussi.C'est pas Dieu possible.Quoiqu'il en soit je te souhaite un tres bon anniversaire et je suppose que le champ a coulé moderement.ça fait quoi d'avoir tout juste la cinquantaine ???.j'imagine Jean Claude dans tous ces états;la grèle,la pluie,maintenand le froid  la faim,plus d'oranges à ce mettre sous la dent.Bises à vous deux;le coeur d'heraime est avec toi en ce jour.

medium_boletus_15_aout_2007_233.jpg

 

Allez,HERAIME  n'est pas comme tout le monde,il n'a pas de fleurs sous la main alors il t'offre cette écluse,c'est bien le jour d'écluser non.GROSSES BISES

15/10/2007

LES PENSEES DU JOUR

La relativité du temps

medium_pensee.jpg

THEOREME D’ALBERT EINSTEIN

 Plus on se rapproche de la vitesse de la lumière et plus le temps ralentit.

1° THEOREME D’HERAIME

Si les retraités trouvent que le temps passe trop vite c’est tout simplement qu’ils mettent trop longtemps pour faire quelque chose.

2° THEOREME D’HERAIME

 Heraime a tout intérêt à aller doucement dans son travail pour que le temps qui le sépare de la retraite passe très vite

 3° THEOREME D’HERAIME.

Lorsqu’Heraime sera en retraite il aura tout intérêt à aller très vite à la pêche ou aux champignons pour que le temps ralentisse.

12/10/2007

PASSER LE BLEU DE CHAUFFE

TO MORROW, THE BIG DAY. En effet, demain soir la perfide Albion a décide de nous donner du fil à retordre.  Alors,moi qui n’y connait pas grand-chose en  (ruby ) je vais quand même donner quelques précieux conseils à nos vaillants guerriers. Salut Serge, le KO est OK 1°) ne pas faire comme les All blacks qui devaient se souvenir de leur défaite contre  nos coqs en 1999, traumatisés qu’ils étaient. Nous pourrions faire la même erreur, ces anglais nous avaient battus.  Mais rappelons nous qu’on vient de les battre deux fois de suite, et comme on dit chez nous : Jamais  203. 2°) les All blacks ont perdu contre nous par un deuxième péché d’orgueil.  A un mètre de la ligne d’embut, a cinq minutes de la fin du match ils ont tout tenté pour nous pousser à la faute et à la pénalité, or, un drop leur suffisait pour nous passer devant.  Les Français avaient été impeccables sur ce coup là, pas de faute. Ne faites pas cette erreur face à l’Angleterre, Johnny  Wilkinson, la fine lame se rappellerait a votre bon souvenir. Pour gagner ce match des demi-finales il nous faut absolument posséder 8 points d’avance à 5mn de la fin du match, hors de portée d’un essai transformé. Et que Bernard Laporte arrête de mâcher des chwin-gum, ça me fout des boutons, quand il parle les mâchoires vont tellement vite de droite à gauche que je ne comprends rien à ce qu’il dit, ou alors c’est parce qu’il déplace sans cesse ses lunettes, ou bien c’est l’accent de chez lui et alors la, c’est pire que celui de la Loire et ce n’est pas peu dire.  Allez les bleus. Plaque, Serge, plaque à tour de bras, fais le sécateur. Les footballeurs quand a eux auront normalement franchis la petite montagne des îles Féroé sans problème, hein. Bons matchs et que les meilleurs gagnent.

11/10/2007

LES OUTILS AU TEMPS JADIS

Pour la fête de la fourme à Montbrison Heraime a revu les outils agricoles, avec joie, de son enfance.

 

 Une faucheuse de blé d’une autre époque,

 

medium_DSC00113.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autre avec des rabatteurs,

medium_DSC00114.JPG

et une laye dont il vous avait déjà parlé, une sorte de luge ou l’on mettait les gerbes de blé.

 

 

medium_DSC00112.2.JPG

 

Enfin un char avec la faux (la daille) et le râteau de bois qu’Heraime connait bien. Ca m’a rajeunit tout d’un coup-40 ans de moins, la belle époque.

medium_DSC00115.JPG

Puis une batteuse encore plus ancienne que celle qu’Heraime a connue. Mais montée sur le même principe.

medium_IMG_0273.JPG

 

 

10/10/2007

7 OCTOBRE- BELLE JOURNEE EN FOREZ

ILS ETAIENT INVITES, ILS SONT VENUS.

 

 

C’est avec joie que mon épouse et moi-même avons accueillis Christian et son épouse

 

A l’occasion de la fête de la fourme à Montbrison.

 

 

 Mais je l’avoue, j’ai piégé notre grillon heureux en lui demandant de passer quelques photos de cette belle fête à ma place, car normalement, il dispose de plus de temps que moi.

 

 

 Et j’ajouterai volontiers qu’il n’est pas venu les mains vides.

                                                                       Un  plein carton

medium_CHAIS_DU_GRILLON.jpg
medium_f_raisin_MUSCAT.2.jpg
Un plein cageot
 

 

J’espère seulement qu’ils ont apprécié tous deux ces moments de convivialité.

 

Voila comme promis une ou deux photos ou l’on reconnaitra, l’épouse du grillon, Mi-jo et Laure.

medium_DSC00034.JPG

 

Notre grillon bien aimé est sur la photo suivante.

medium_grillon.jpg

 

Il m’a eu le bougre, et vous aussi. C’est sans doute son double qui aura impressionné la pellicule.

 

 

Serait-il chaman lui aussi ???

 

 

Je me demande s’il n’aime pas se faire désirer ???.

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique