logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/02/2008

Dernier devoir de vacance -juillet 1970

-Heraime venait de passer son bac pro et avant de trouver un travail stable était bien décidé  à faire de ses vacances justement un dernier devoir de vacance

Une entreprise de serrurerie embauchait des petits jeunes au mois de juillet à Champdieu,tout près de Montbrison .

Il y avait une vingtaine d’ouvriers, et trois patrons ; trois frères.

Comme d’habitude dans ces cas là, il y en  deux de trop.

 René, l’aîné, un bonhomme rondouillard, pas gracieux, mais juste, était le chef n°1, il s’occupait de la gestion. Lucien le second avait son équipe, puis le plus jeune,André avec lequel j’allais travailler un mois avec la deuxième équipe.

Heraime allait apprendre à se servir de la plieuse cintreuse, du chalumeau, et du poste à souder.

photos google

medium_chalumeau.jpg
medium_poste_à_souder.jpg
medium_plieuse_de_tole.2.jpg

Certains ouvriers ne voyaient pas d’un très bon œil l’arrivé d’un jeune scolaire.

Ah ces jeunes, ça croit tout savoir et ça ne sait rien.

Or, l’un des beaux frères des trois chefs, grande gueule, n’étant pas très aimé des autres ouvriers voulu en quelque sorte bizuter notre heraime en lui faisant voir comment on faisait un escalier en colimaçon. Heraime rigolait doucement en le voyant faire un peu au hasard et lui démontra par le dessin ce qu’était la géométrie descriptive dans l’espace. Je me fis ce jour là beaucoup d’amis, et bien sur un ennemi.

On faisait 50 heures par semaine en travaillant le samedi.

 J’aimais bien André, on travaillait, mais on prenait le temps de rire, on partait parfois sur des chantiers pour rénover des wagonnets dans des verreries.

medium_CHAUDRONNERIE.jpg
medium_WAGONNETS.jpg

Il y faisait une chaleur impitoyable et on suait à grosses gouttes d’autant plus qu’on était en juillet.

 Les wagonnets tous tordus étaient redressés, ou recoupés, rénovés, ressoudés directement sur leur lieu de travail.

Quand heraime laissera la bande d’amis avec lesquels il travaillait, il se souviendra longtemps de ses mains rugueuses pleines de micro-coupures, incapables de caresser la peau tendre d’une jeune fille.

 Mon grand frère Raymond, mon parrain, travaillait dans l’usine, ou heraime allait passer 38 ans, il me fit entrer dans celle ci après un examen de passage.

 A cette époque, inutile de chercher loin, pas besoin de courir après le travail, c’est lui qui nous rattrapait .

Au mois d’août Heraime allait encore faire  4 mois de montage dans cette entreprise,executer son service militaire,et reviendrait pour faire toute sa carrière au bureau d’étude comme dessinateur en construction mécanique. A+

Commentaires

Super ce texte.J'aime beaucoup quand tu nous parles de tes devoirs de vacances.C'est vrai qu'on trouvait le boulot au coin de la rue encore en 70....Mais vite changé aprés.
Quand tu seras en retraite , je m'inscris pour des cours particuliers de géométrie descriptive dans l'espace.J'ai eu l'occasion d'en faire et nulle, archi-nulle alors que j'étais très bonne en géométrie.Je trouvais cela très difficile.Tu aurais du gagner un an de retraite, rien que pour cela.Bises d'Auvergne

Écrit par : Allier-née | 22/02/2008

C'est vrai qu'à l'époque avec un bac technique nous étions quand même costauds en maths et géométrie sans parler de trigonométrie . Tu dois te rappeler des calculs avec la Bouvard et Ratinet , la fameuse table de logarythmes... Amitiés

Écrit par : gérard | 22/02/2008

Les bacs techniques, vous étiez très, trés forts en ces temps-là et même quelques années avant.Les bacs Maths Elem de l'époque ( S? maintenant) nous vous arrivions au genou ou peut-être sous le bras quand même,dans ces matiéres.J'aimerais bien retrouver cette fameuse table que j'avais oubliée.Merci de raviver mes souvenirs

Écrit par : Allier-née | 22/02/2008

Non,pas heraime,il était plutot faible dans cette matière,mais j'ai connu des BEI ( brevet d'étude industrielle) avant le bac technique qui étaient plus forts que nous.Mais de plus,je l'ai raté ce bac,alors HEC m'a suffit,les Hautes Etudes de Chatelneuf.Je me souviens des tables de log,mais j'avais cela en horreur.Quant à te donner des cours de géométrie descriptive,Nicole, n'y compte pas,je serais en retraite,c'est bien compris.Je préfère encore te poser un parquet clipsé.

Écrit par : heraime | 22/02/2008

René bonsoir,

Si je t'avais connu à cete époque, je t'aurais dit comment avoir des mains douces après le travail ! L'eau de javel "bouffe" les eaux mortes et te rend un épiderme acceptable pour sortir le soir !!!
Ca pique un peu dans les coupures, ç'est sûr, mais on n'a rien sans rien !!

Je vois que tu as passé des vacances tudieuses, que ce soit avec les lavées dans les champs au cul des vaches ou en usine à redresser de la tôle.

Je te vois bien en redresseur de torts !

Amitiés du grillon, entièrement remis à neuf.

Écrit par : christian | 22/02/2008

J aimerai bien que mon fils de 16 ans fasse aussi des devoirs de vacances comme toi .

Mais les jeunes de nos jours ....... sont bien différents de ceux de ton époque . Et c est bien dommage !!!!!


Bises

Écrit par : Marie-Joe | 22/02/2008

Merci pour le parquet clipsé.Mais mon mari en a posé dans la maison.je ne vais pas le casser....quoi que...
.Adieu, mes cours privés....Quelle déception!
Les B.E.I.étaient super bons.Avais des copains dans cette branche.Tu m'interpelles en parlant de cela..Pourquoi le BEI a-t-il disparu et remplacé par nothing? Encore une c......
Beaucoup d'échecs au bac à cette époque.mais on pouvait bosser sans problème.
A bientôt

Écrit par : Allier-née | 22/02/2008

bonsoir
et oui les jeunes travaillaient pendant les vacances !! les miens aussipour se faire del'argent pour l'année scolaire suivante !! les temps changent et en plus y'a plus de travaille alors !!!
bonne soirée
bernadette

Écrit par : bernadette | 22/02/2008

Il est vrai qu'à cette époque là on trouvait du travail à la pelle. En ce qui me concerne, en 1962, on est venu me chercher chez moi pour un poste à la Mairie. C'est pas beau ça ? Maintenant cela ne risque pas d'arriver...Bises.

Écrit par : pimprenelle | 22/02/2008

Mon Heraime, bonjour ! s'il n'y a qu'une visite aujourd'hui, ce sera pour toi avant que la troupe ne se lève... Oh ! comme j'ai aimé ton récit... Quel bosseur ! il le fallait.. Vrai qu'on ne courait pas après le travail, il venait à nous.... Bises à toi et à Nanou. miche

Écrit par : miche | 23/02/2008

Et en quelque sorte avec ton bac pro tu étais sur les rails !
c'était un peu + facile qu'aujourd'hui et
Vivre et travailler au pays devenait une réalité !
bonnne fin de semaine

Écrit par : ventdamont | 23/02/2008

C'est bien le reproche que je vais faire a notre patronat.On délocalise,on se déplace à qui mieux mieux sur les routes,on fabrique du C02 de même.On est obligé!!!! de faire des autoroutes,alors que l'on peut toujours trouver de la main d'oeuvre sur place.que de temps perdu en trajet,en essence,en stress,en mal vivre.Il y en aurait des choses à dire.

Écrit par : heraime | 23/02/2008

Tu as raison Héraime sur ce dernier comt. ; il y aurait beaucoup à dire et à faire pour ne pas continuer à dégrader la planète à vitesse grand V.

Ta note est fort intéressante ; juste un petit détail qui me fait m’aventurer sur un terrain où je me sens parfois très seule : je ne suis pas sûre que les jeunes filles n’aiment pas les mains rugueuses ; ne sous-estime pas le charme de l’ouvrier ou du travailleur manuel. Peut-être un petit sondage sur le sujet ?

Bises et bon week-end. Monique

Écrit par : monique | 23/02/2008

André devait être content de toi, malgré des mains jeunes puisque l'entreprise t'a repris après le service militaire, puis tout une carrière; savoir faire le travail avant d'avoir un poste supérieur est un atout.
Connais-tu la crème universelle du Savoyard mains et pieds, elle est super ! protectrice, nourrissante, pénètre instantanément dans la peau sans la graisser - appliquer avant le travail ou la marche,; une idée de ta voisine lyonnaise.Bonne journée, amitiés.Renée

Écrit par : Renée | 23/02/2008

Pour Monique et Héraime
Je suis une vieille ex jeune fille qui n'a pas peur des travailleurs manuels.
Un homme habile c'est utile quand on n'est pas bricoleuse.....Héraime, préviens Ton épouse que beaucoup de jeunes filles vont arriver dans ta vie....
Bises

Écrit par : Allier-née | 23/02/2008

Les mains rugueuses, j'ai connu cela avec mon papa. Grand travailleur, même trop, car il est parti assez jeune. Il mettait sur ces gerçures de la vaseline et cela tous les soirs et même à midi lorsqu'il rentrait du travail.

PS : poste un com pour voir si ça marche maintenant.
bises Monsieur Héraime et Bon Week-end.

Écrit par : pimprenelle | 23/02/2008

Moi,Pimprenelle quand j'entends le mot vaseline je me méfie toujours de la suite et je regarde toujours si j'ai pas un chef derrière moi.Non,c'était juste pour déconner.

Écrit par : heraime | 23/02/2008

Ca me rappelle mon "stage ouvrier" de 1965 ou 1966.

J'avais fait une note là dessus il y a au moins 1 an et demi.

voir http://leblogdepapydompointcom.blog50.com/archive/2007/06/11/travailleurs-travailleuses-§.html

Pour le reste tu as bien compris.

dominique

Écrit par : papydompointcom | 23/02/2008

Et voilà,me revoilou...

Là , tu m'en bouches un coin:"géométrie descriptive dans l'espace"...il devait êter blême l'autre!

A propos d'escalier en colimaçon, je suis allée visiter il y a peu de temps une exposition des compagnons du devoir ,et j'ai vu de magnifiques ouvrages ( dont un escalier en bois).J'ai toujours apprécié ce que pouvait faire la main de l'homme.

Et je ne parle pas de tes mains "ru-gueuses" qui t'empêchaient de caresser la gueuse!!

Bises espiègles mon cop

betty

Écrit par : betty | 23/02/2008

et voilà une corde de plus aux talents de l' ami Héraime- ! à Troyes nous avons le magnifique Musée des Compagnons avec des collections fabuleuses d'outils c'est quelque chose à découvrir si vous venez dans ma région en plus du champagne que je vous ferai déguster - avec ou sans champignons - bon dimanche - je raffraichis mes rosiers --- car je suis ennemie de la taille traditionnelle chez moi tous les rosiers sont très peu taillés et traites seulement au purin d'ortie ou a l'eau savonneuse pour les pucerons !!! amitiés à vous deux astrée

Écrit par : astrée - Nicole | 24/02/2008

Pendant que j'y pense Astée,tu essayes de mettre du marc de café au pied de tes rosiers;les puçerons n'aiment pas ça du tout.Bises Nicole

Écrit par : heraime | 24/02/2008

Et bien, tu lui en as bouché un coin à ce patron prétentieux, bien fait pour lui.

J'aime tes récits, ils sont vivants et c'est comme si nous les vivions avec toi.

Bon lundi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Écrit par : Rosie | 25/02/2008

et bien avec tout ces commentaires, je dirais que c'est grâce à tout ça que tu es devenu un bon bricoleur, tu es doué de tes mains pour les travaux de maison et de jardin et aussi pour peindre de jolis tableaux car tu as du talent. Tu écrit des histoires que tout le monde viens lire, bref des comme toi il n'y en n'a plus. Tu auras bien mérité ta retraite.
Bonne soirée
Bises d'Angelina

Écrit par : Angelina | 25/02/2008

salut à toi homme de la montagneet des travaux dur
moi en 1970 et après pour mes vacances et wk je ne me pas abimé les mains et oui guide au chateau de Parentignat

et pour la cuisine tu as des bases aussi ou alors tu es un chef comme pour le reste
amitié
Claude

Écrit par : nunus63 | 26/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique