logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/07/2010

Balade à l'hermitage de Noiretable

BILD2933.JPG
Dimanche dernier Heraime en compagnie de madame a fait une visite

A Notre dame de l’hermitage sise sur les hauteurs de Noiretable à une trentaine de kilomètres de Chalain .voici quelques photos et ensuite un peu d’histoire de ce lieu particulier.

BILD2953.JPG
BILD2950.JPG
BILD2947.JPG

et ci dessous quelques Pères de notre dame de la Salette ainsi que ceux de l'hermitage reposent en paix

BILD2946.JPG

Histoire

la Sainte-Vierge et l'assassin (1)

Selon la tradition, c’est à cet endroit précis qu’est apparue la Sainte-Vierge à un mystérieux « grand pécheur ».

Selon l’histoire la plus répandue, il s’agirait d’un des massacreurs de la famille d’un seigneur d’Urfé. En effet au château des Cornes d’Urfé, les domestiques passèrent au fil du couteau toute la famille, à l’exception d’un bambin auquel, toujours d’après la tradition, les assassins donnèrent le choix entre une pomme et une piécette. Le choix du fruit lui laissa la vie sauve. Un des meurtriers, fuyant la justice, trouva refuge dans les bois noirs où la Bonne Mère lui apparut et lui demanda, pour le salut de son âme, de faire pénitence. Il devint le premier ermite de ces lieux.

 

La Mission Royale de Notre-Dame de l’Hermitage (1)

La première église (construite non loin de la source et de sa chapelle) fut desservie par les Bénédictins de Noirétable dépendant de Cluny. Au XVIIe siècle, lutte contre le Protestantisme oblige, les Missionnaires investissent les lieux. Notre-Dame porte alors le nom de « Mission de Saint-Sauveur au désert » puis est rebaptisée « Mission Royale de Notre-Dame de l’Hermitage ». C’est messire Jacques Planat qui décida de construire le monastère à l’emplacement actuel, achevé en 1669 au prix d’efforts considérables.

 

De la Révolution à nos jours (1)

Le bâtiment tel que le visiteur peut le voir de nos jours date de 1746. La Mission devient alors le noviciat, c’est à dire le centre de formation des apprentis missionnaires. La Révolution frappe de plein fouet l’établissement. Des prêtres sont guillotinés; d’autres entrent dans la clandestinité. Il fallut attendre près d’un siècle pour voir revenir une petite communauté, celle des Pères de l’Union au Très Saint Sacrement, qui relance le pèlerinage et restaure les bâtiments.

 

En 1889, la communauté est remplacée par les Missionnaires de La Salette qui doivent s’en aller en 1905 (lois anti-cléricales) pour revenir en 1925,. La communauté actuelle compte cinq soeurs et trois novices originaires de France, de Madagascar et des Philippines. Depuis fin 2005, c'est soeur Sophie qui est le recteur de Notre-dame-de-l'Hermitage.

 

La statue de Notre-dame-de-l'Hermitage

Une œuvre de la fin du XIIe siècle (2)

Au XIe siècle et au commencement du XIIe, l'Enfant Jésus est assis sur les genoux de sa Mère qui sont alors comme le trône du Tout-Puissant. Marie présente son Fils aux adorations des fidèles comme elle dut le présenter à celles des bergers et des Mages ; mais elle a à un tel degré conscience de la grandeur de ses fonctions de Sedes Sapientiae : Siège de la Sagesse, que, dans son respect pour le Maître du Monde, elle ose à peine le retenir de ses deux mains. A Orcival, la main gauche ne le touche même pas; elle se borne à esquisser le geste protecteur que fait la main droite.

 

Ce type de statue où l'Enfant Jésus est majestueusement assis sur les genoux de sa Mère dans l'attitude d'un roi, se retrouve encore à la fin du XIIe siècle; mais il présente déjà plus d'une dérogation à la tradition. L'Enfant s'est levé ; il est maintenant représenté debout sur les genoux de sa Mère. Dans quelques années, la Vierge se lèvera à son tour et, à partir du XIIIe siècle, elle portera l'Enfant sur son bras gauche, quelquefois sur son bras droit. On voit quelle place il convient d'assigner, dans cette évolution, à la statue de l'Hermitage : c'est une œuvre de la fin du XIIe siècle - ou du commencement du XIIIe.

 

Perdue puis retrouvée (3)

La statue de Notre-dame-de-l'Hermitage perdue à l'époque de la Révolution a été retrouvée en juin 1969 au hameau de Grandris (Saint-Didier) chez Joannès et Henri Moulin ; transférée à la Diana en novembre 1978, elle fut restaurée par Louis Bernard en 1979 et rendue à l'Hermitage le 2 septembre 1979

 

Commentaires

Bonsoir Frère héraime, alors cette pétanque ????? alors une petite info concernant l'Hermitage et pour remettre à jour tes notes : Soeur Sophie que j'ai bien connue n'est plus à l'Hermitage, figure toi qu'elle est devenue "la secrétaire particulière de notre Evêque Dominique " qui est mon conscrit par la même occasion, elle est donc à l'êvéché de St Etienne, quand à sa prédecesseur que j'ai bien connu aussi Soeur Elisabeth elle est devenue la Directrice de la Salette, et maintenant à l'hermitage c'est Soeur Marie Jo (je n'invente rien) qui vient des hauts plateaux de Tananarive à Madagascar, j'étais avec elle au mois de mai, qui remplace Soeur Sophie, voilà tout est dit ou presque, c'est toujours un plaisir d'aller là-haut, j'ai même vu l'année passée, au cours du repas, les soeurs malgaches qui venaient en dansant et avec le dessert sur leur tête, c'était quelque chose, on y est toujours très bien reçu, et tu sais qu'on peut aussi y coucher et y faire une "retraite" ou y aller en tant que bénévoles toute l'année pour aider en cuisine, ou à la boutique, ou femme de chambre. vous pouvez voir leur site internet www.notredamedelhermitage-noiretable.fr/ bonne semaine à tous

Écrit par : nanou | 25/07/2010

Une belle balade que tu as faite là, et merci pour l'histoire de cet hermitage.
Bon dimanche à tous les deux
Bisous
Anit.

Écrit par : Anita | 25/07/2010

Coucou du soir !

La France a plein de légendes dans chaque région et celle de ta région est avec la dureté de la révolution .

Bonne soirée et bizoux à vous deux , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 25/07/2010

Noirétable dans la Hte Loire
une balade instructive du patrimoine
merci l'ami pour la fète
en retour je te souhaite la tienne à l'avance
amitiès

Écrit par : ventdamont | 26/07/2010

Non ,non ,Viking ,c'est dans la Loire.

Écrit par : heraime | 26/07/2010

Bonsoir René,

Effectivement, ta visite à Lourdes remonte à plusieurs mois et un grand pécheur comme toi se devait de laver son âme abondamment dans un lieu saint. Heureusement que Marie Jo veille sur toi, qui serait sinon par monts et par vaux faisant ripaille, tapant le carton, jouant aux boules, écumant les cours d'eau et se perdant dans les sous bois ! Ca ne m'étonne pas que tu regrettes le travail, avec ses vacances et ses RTT !

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 26/07/2010

Belle ballade instructive Merci de cette promenade 5dans la belle voiture...)
Bises Bonne nuit il est tres tard Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 27/07/2010

Un bonjour en passant.
Josiane

Écrit par : josiane | 27/07/2010

merci pour cette belle balade je ne connaissais pas du tout cette histoire
bonne journée à toi et a madame

Écrit par : bernadette | 28/07/2010

Je connais Noirétable mais pas son ermitage, tu m'as donné une idée de balade
Bisous René

Écrit par : f.jegou | 28/07/2010

la pomme... finalement y a pas que des pépins! (modeste participation, j'avoue)
amitiés

Écrit par : henri | 29/07/2010

lors de fréquentes visites familiales à Clermont je passais à Noirétable pas le temps de m'arrêter et c'était pourtant une époque sans autoroute! mais on m'attendais à l'hopital.C'est une idée de sortie et tu nous a appris plein de choses bizz Renée anne

Écrit par : renée-anne | 29/07/2010

un beau reportage sur Noiretable accompagné de sa légende. Je vois que ton âme est purifiée... est ce que le mystérieux "grand pêcheur"" ne serait pas un de tes ancêtres ???
Bises et Bonne journée Héraime

Écrit par : michka | 30/07/2010

Je découvre Notre Dame de l'Ermitage à Noirétable et son histoire. Je vois, comme par ailleurs, il n'y a pas beaucoup de soeurs. Bon Week-end et bon mois d'Août, bises à tous les deux. Renée

Écrit par : Campanule | 31/07/2010

Je viens te présenter mes condoléances pour ton cher père (j'ai lu chez Françoise.)
Il était âgé, j'espère qu'il n'a pas souffert,

Gros bisous à toi et ton épouse,
Aliette

Écrit par : Aliette | 31/07/2010

Un p'tit coucou du dimanche à vous deux et bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 01/08/2010

Une pensée pour mon ami Héraime qui est dans la peine
je pense tres fort à vous deux
Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 01/08/2010

Condoléances à toi et à toute ta famille.

Écrit par : Thérèse | 02/08/2010

Quand une personne vit un deuil aussi douloureux, tous les mots deviennent dérisoires !

Heraime, mes pensées vont vers toi et toute ta famille.

Bises - chris

Écrit par : chris | 02/08/2010

Cher René, j'apprends seulement ce jour la douleur que tu viens d'éprouver...Je suis de tout coeur avec toi, les Amis sont fidèles sur blog 50.

J'ai beaucoup aimé ton reportage détaillé sur ta balade, surtout que je ne connaissais pas cet endroit. Merci.


Je t'embrasse
hélène

Écrit par : hélène | 03/08/2010

J'apprends en lisant les coms , que tu viens de perdre ton papa,
Tous les deux nous vous envoyons notre amitié et pensons beaucoup à vous dans cette épreuve.
Bisous à tous les deux
Anne-Marie

Écrit par : Anne-marie | 03/08/2010

Alors, mon bien cher frère, tu es en retard sur l'histoire ? Soeur Sophie n'est plus à l'Ermitage... Tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler... Ouf :! heureusement que Nanou était là... Bises de Soeur Michelle.

Écrit par : miche | 03/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique