logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/10/2010

CROYANT-NON CROYANT

J’ai admiré les récentes notes de Christian et de Crabillou sur l’Athéisme ,la mort ,et le doute sur ces questions existentielles fondamentales .Je connais leur intelligence et si j’ai un doute c’est sur la mienne bien sur .

Je vais donc proposé à mon tour cette métaphore .

 

 

CROYANT - NON CROYANT

Dans le ventre d'une femme enceinte se trouvent 2 embryons, l'un est croyant, l'autre est non croyant.
La discussion s'engage sur la vie après la vie d'embryon.

Le petit non-croyant :
"Comment quelqu'un peut-il croire à la vie après l'accouchement         ? "

Le petit croyant :
"Mais naturellement. Il n'y a aucun doute qu'il ya ait une vie l'accouchement.

Notre vie ici n'a de sens que parce que l'on grandit pour nous préparer à la vie après l'accouchement.

Nous devons ici prendre de la force pour ce qui nous attend plus tard".

Le petit non-croyant :
"Mais cela n'a aucun sens. Il ne peut pas exister pas de vie après l'accouchement.

Quelle forme pourrait avoir une telle vie ?"

Le petit croyant :
"ça, je ne peux pas le savoir exactement. Mais c'est sur qu'il y a plus de lumière qu'ici.

Et peut-être que nous pourrons manger avec notre bouche, courir avec nos jambes et ..."

Le petit non-croyant :
"Arrête un peu avec ces bêtises. Courir ? Ce n'est pas possible.

Tu ne comprends rien, avoir une bouche qui mange c'est vraiment ridicule.

Nous avons notre cordon ombilical qui nous nourrit.

Et c'est évident que le cordon ombilical nous est vital en plus il est tellement court, comment nous déplacerions-nous ?"

Le petit croyant :
"Ce doit être sûrement possible. Ce sera sûrement totalement différent du monde où nous sommes en ce moment"

Le petit non-croyant :
"Mais personne n'en est jamais revenu de ce monde comment peux-tu croire cela ? Après l'accouchement c'est finit la vie.

C'est aussi simple que cela. Et surtout, la vie n'est rien de plus qu'une grande plaie dans le noir".

Le petit croyant :
"Oui, je suis d'accord que nous n'avons aucune représentation de la vie après l'accouchement.

Dans tous les cas, nous verrons enfin notre maman. Et elle prendra soin de nous".

Le petit non-croyant :
"Maman ? Tu crois à une maman ? Et qui serait-elle ? Ou est-elle ?"

Le petit croyant :
"Elle est tout autour de nous. Nous vivons en elle et par elle. Sans elle, nous n'existerions pas."

Le petit non-croyant :
"C'est le top de la confusion ! Je n'ai pas vu le moindre bout de maman ici.

La conclusion finale est qu'il n'y en n'a pas ! Arrête avec ton délire !"

Le petit croyant :
"Quelquefois, quand un calme bienfaisant apparaît, nous pouvons percevoir son chant.

Nous pouvons aussi sentir comment elle caresse notre monde.

C'est pourquoi je suis sur que c'est elle qui attend avec amour que nous finissions de grandir pour nous accueillir à la vie".

 

Maintenant une petite parabole de Heraime

 

Un jour j’ai demandé à Dieu le père :

dis moi Père que représente pour toi un million d’années ?

Il m’a répondu :oh ,juste une seconde mon fils .

Et que représente pour toi un million d’euros

Tout juste quelques centimes fût sa réponse.

Alors Père peux tu  me prêter quelques centimes

Pas de problème mon fils ,attend une seconde.

De quoi vous faire réfléchir non !!!

 

Et pour mon ami Crabillou je suis bien certain qu’il préfère le bon vin de Chateaugay

A l’eau De Là.

Commentaires

ou la la, ça chauffe dans ton cerveau.........attention ça commence à fumer, où es-tu allé chercher tout ça !!! malheureusement, tous les petits croyants ou non croyants n'ont pas tous la chance de voir leur maman...

Écrit par : nanou | 26/10/2010

coucou Heraime !
Je répondrai comme ceci :
- que ressent le bébé pendant les contractions qui le poussent vers cette grande inconnue qu'est la vie ?
- que ressent l'être humain à l'approche imminante de cette grande inconnue qu'est la mort ?
L'anxiété les habite face à l'inconnu - et, pourtant, ils sont partie intégrante de tout l'univers qui se tranforme certe, mais ne disparait pas. Pour moi, donc pas de néant, même si je n'ai pas de descriptif.
MORALITE :
Evitez de demander des sous à Dieu, généreux il vous les.........................donnera sûrement..........après votre mort !!!

chris

Écrit par : chris | 27/10/2010

Elle me plait bien ta parabole:je la nomme:ESPERANCE!
Je t'envoie un doux rayon de soleil
Christiane

Écrit par : christiane06 | 27/10/2010

Comme d'habitude, tu vas encore foutre la pagaïe sur le blog50 !
Deux jumeaux qui philosophent dans le ventre maternel...L'un croyant, l'autre pas...Doit-on en déduire que l'un des frères Bogdanoff serait un mécréant ? Tu te rends compte des conséquences graves que pourraient avoir tes révélations sur la blogosphère ?
J'ai la chance d'avoir accès à des archives plus anciennes que les tiennes. Je ne serais pas étonné que ta fable des jumeaux philosophes soit directement inspirée des enregistrements, que je croyais pourtant secrets et bien gardés, d'une conversation entre deux spermatozoïdes du regretté Marcel, dont l'un des deux aurait parfaitement pu devenir Pape. "L'un d'entre nous aura une vie après la mort" disait-il juste avant le naufrage...
Salut à toi Ô grand penseur pastelisé. Quand le Châteaugay sera tiré, je te le ferai savoir.
Bises impies aux Saintes Femmes...

Écrit par : Crabillou | 28/10/2010

Salut René,

Tu ne nous a pas dis que c'était la femme d'un charbonnier qui comme chacun sait, a une foi en charbon massif. J'ai bien aimé ta parabole, et tu as la chance d'être un cousin très proche d'un charbonnier. Quand à croire à une maman qui aurait un embonpoint de 15 milliards d'année lumière, j'ai jeté l'éponge il y a longtemps.

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 28/10/2010

En complément...
On pourrait titrer ta fable "Les monozygotes du vagin"
Salut René.

Écrit par : Crabillou | 29/10/2010

Bonsoir Héraime,

je te dis Bravo !!!! ta note est subtile .... j'aime !
bisou et bonne nuit

Écrit par : Marylène | 29/10/2010

Dis-donc René, deviendrais-tu gourmand ?
Sept commentaires, huit avec celui-ci, et tu te dis déçu !
C'est plus que je n'en ai recueilli sur le même sujet...
Le champion en ce domaine, c'est notre ami le Grillon, vingt-cinq et plus, chapeau !
Un vrai temps de Toussaint, pour le gris au moins, car hier...Il a tonné chez nous !
Salut à toi et bises à toutes.

Écrit par : Crabillou | 01/11/2010

j'aime bien ta parabole des jumeaux , parabole plaisante et eclairante en effet , le sujet a touché la bloguerie tant mieux .
pour mes deux vieux perdus...je retourne avec ma mère la prochaine fois, fait étrange, l'an dernier avec les plus jeunes de mes petites filles j'avais trouvé du premier coup, mais hier j'y voyais moins clair je sortais du cimetiere où est papa( mort en debut d'année )et j'avais encore de la buee sur les lunettes ...
mais il faut rire d'une aventure cocasse , d'autant que deux autres familles comme nous étaient paumées!
bisous et caresss aux tourterelles

Écrit par : josette | 01/11/2010

Tu m'as bien eue moi et je suis pensive... La lumière a jailli du ventre de la maman pour le petit-croyant... c'était plus sombre pour l'autre... Mais bon ! athée quand même la Miche... Bises à toi et ... je crois en toi (pff). miche

Écrit par : miche | 03/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique